Les hommes marocains lancent le hashtag #balancetacochonne pour dénoncer les femmes matérialistes

Depuis son apparition aux États-Unis, le hashtag #balancetonporc, lancé par la journaliste Sandra Muller, est devenu viral sur la toile. Ce mouvement a donné lieu à une dizaine de milliers de témoignages dénonçant le harcèlement sexuel au travail, dans le monde entier.  

Inspiré par ce hashtag, Réda Y., un jeune ingénieur de 28 ans, a décidé de lancer le hashtag #balancetacochonne pour dénoncer les femmes matérialistes.

Cet appel, lancé ce jeudi par le natif de Settat, a donné lieu à plus de 8000 messages.

L’équipe  d’Akhnapress, vous a choisi les  témoignages les plus émouvants :

« Najiba, j’étais fou amoureux de toi, mais tu m’as largué pour te marier avec ton cousin à Milan » (Bouchaib M.)

« Je t’ai payé une dot de 5 millions de centimes, plus un PC portable, et toujours pas un  retour de ta part. Yasmine, rends-moi mon argent, et mon PC portable » (Yassine L.)

« Même si tu m’as trahie, tu n’as rien gagné, walou !  » (Saad Lamjaared)

« L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, avec des poches vides. Inas, au diable la matérialiste !  » (Oussama B.)

« Et si tu n’existais pas, dis-moi comment ma misère existerait ? » (Simo KAC)

« Nada, il n’y a plus aucune différence entre mon banquier et toi. Vous me ruinez dès la première semaine de chaque mois… » (Walid S.)

« Houda, tu es ma MDJS. Quand j’attends un jackpot de ta part, tu me fais vivre l’enfer en me marquant un but dans les dernières secondes » (Achraf O.)

« Tu es le trésor, tu es le diamant, tu es mon calmant, quand je suis en colère, mes billets de 200DH s’en vont » (Aymen Serhani)

 

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "Les hommes marocains lancent le hashtag #balancetacochonne pour dénoncer les femmes matérialistes"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*