Trois féministes arrêtées après avoir réveillé Baudelaire et lui avoir fait réécrire «L’Albatros» en écriture inclusive

La police a arrêté ce matin trois militantes féministes près du cimetière de Montparnasse situé dans le 14ème arrondissement, apprend-t-on de sources fiables.

Les trois adolescentes ont été prises en flagrant délit d’exhumation de corps humain par la police parisienne, elles ont été transférées au commissariat central et placées en garde à vue.

D’après les premières révélations, lesdites féministes se sont rendues au cimetière du Montparnasse pour exécuter une mission pour le moins curieuse. Elles envisageaient d’exhumer le cadavre du célèbre poète français Charles Baudelaire mort en 1867 et de lui faire réécrire ses quelques poèmes en écriture inclusive.

La police a également saisi un cahier de vingt-quatre pages contenant les poèmes de l’auteur des «Fleurs du mal» réécrits en écriture inclusive, on pouvait y lire des expressions étonnantes telles que «L’Albatros.e.», «les femmes d’équipage», «indolent.e.s compagnon.onne.s de voyage», «À peine les ont-elles.ils déposés sur les planches», etc.

Les trois féministes arrêtées vont comparaître le lundi 30 octobre devant le tribunal correctionnel, apprend-t-on auprès des autorités locales.


LIRE AUSSI: Le Maroc adopte sa propre version de la langue française et rejette le genre, l’accord du participe passé et la concordance des temps


Il est à noter que depuis que les éditions Hatier ont sorti le premier manuel scolaire rédigé en écriture inclusive, celle-ci ne cesse de créer des polémiques en France. Des polémiques «inutiles» aux yeux du ministre de l’Éducation nationale,  Jean-Michel Blanquer et vues comme «péril mortel» par l’Académie française !

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "Trois féministes arrêtées après avoir réveillé Baudelaire et lui avoir fait réécrire «L’Albatros» en écriture inclusive"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*