Ne sachant pas parler darija, Lamia Boutaleb décide de renoncer aux séances parlementaires jusqu’à la fin de son mandat

Lamia Boutaleb, secrétaire d’État auprès du ministère du Tourisme chargée de l’eau, a fait preuve de son talent de ministre et d’oratrice dès sa première intervention à la chambre des représentants.

Malgré son bac marocain et tous les autres diplômes qu’elle a obtenus dans les domaines du commerce, de la finance et de la communication; et en dépit des fonctions qu’elle a exercées au Maroc et ailleurs, Lamia ne sait pas parler la darija, ce qui l’empêchera dorénavant de répondre aux questions débiles des députés marocains. Pour cette raison, elle a décidé de boycotter les séances parlementaires qui ne servent d’ailleurs à rien, et de ne plus se montrer devant les caméras pour communiquer ses plans et stratégies visant à promouvoir le tourisme national.

«J’ai un diplôme en leadership et je maîtrise bien la prise de parole en public. Si on ne me comprend pas ici, ce n’est pas de ma faute. C’est normal que je parle différemment parce que que je suis issue de la haute bourgeoisie fassie. Mais bon, je vais rester chez moi pour les cinq prochaines années et vous ne verrez plus mon visage…» a déclaré Lamia Boutaleb à un de nos journalistes qui n’a pas pu contrôlé son fou rire, avant même que la ministre n’achève sa déclaration.

Il est à noter que la loi marocaine n’interdise pas aux parlementaires, aux ministres et à tout haut fonctionnaire d’abandonner leur travail durant tout leur mandat. Ce n’est pas les exemples qui manquent. Combien de fois a-t-on vu Mamoun Bouhdoud (Si vous n’avez jamais entendu ce nom, il s’agit d’un ministre du gouvernement Benkirane II) répondre aux questions de quelques dizaines de députés qui assistaient aux séances d’une chambre de 395 membres ?

About the Author

Dahmad Boutfounast
Je suis un journaliste sérieux et indépendant.

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "Ne sachant pas parler darija, Lamia Boutaleb décide de renoncer aux séances parlementaires jusqu’à la fin de son mandat"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*